Pour une expérience optimale, gardez votre navigateur à jour. Obtenez ici les versions les plus récentes.

Étude de cas

Le district de distribution d’eau de Kennebec, dans le Maine (États-Unis), déploie un réseau fixe et des compteurs d’eau intelligents en matériaux composites

Un district de distribution d'eau adopte une technologie sans fil et des compteurs sans plomb

Fondé en 1899, le district de distribution d’eau de Kennebec (Kennebec Water District, KWD) du Maine a été le premier district de distribution d’eau à voir le jour aux États-Unis. Dans les années 1980, KWD est devenu l’un des premiers services publics de l’eau à fournir une technologie de lecture automatisée des compteurs à ses clients en utilisant le système Sensus TouchRead. Plus récemment, le comté de Kennebec a mis à niveau son équipement pour se doter d’un système de lecture automatisée des compteurs qui transmet les données sans fil depuis le compteur vers la base de données centralisée de KWD.

Contexte

KWD fournit de l’eau pour des applications domestiques, commerciales et de lutte contre les incendies à plus de 22 500 personnes, dont 7 800 clients résidentiels et quelque 1 000 clients commerciaux. La demande en eau dans le district de Kennebec avoisine les 4,5 milliards de mètres cubes par an. L’approvisionnement est assuré par le lac China Lake, qui occupe une superficie de plus de 15 km².

Défi

Le personnel du district de l’eau savait que les processus inhérents à la lecture manuelle des compteurs étaient fastidieux et inefficaces, nécessitant des déplacements périodiques jusqu’à l’emplacement physique de chaque compteur. Les données étaient obtenues via un ordinateur de poche à partir du pavé tactile du compteur, généralement situé à l’extérieur de la structure. Par ailleurs, les représentants de KWD recherchaient une solution de gestion de l’eau qui était intelligente, efficace et conforme aux nouvelles normes liées aux matériaux.

Solution

KWD s’est associé avec Sensus et le spécialiste des canalisations Everett J. Prescott, Inc. pour élaborer un projet sur trois ans visant à installer un système fixe d’infrastructure avancée de comptage (IAC) en vue de stimuler l’efficacité via des communications bidirectionnelles. KWD a également commencé le remplacement des compteurs en bronze existants par des compteurs Sensus iPERL sans plomb, qui sont conçus à partir de matériaux composites et pleinement conformes aux normes réglementaires. KWD prévoit l’installation de transmetteurs SmartPoint sur l’ensemble des compteurs existants d’ici 2013 et l’achèvement de la transition vers des compteurs iPERL d’ici une dizaine d’années. Les compteurs iPERL offrent des avantages technologiques distincts par rapport aux compteurs en bronze classiques. Tout d’abord, il n’y a aucune pièce mobile, ce qui augmente la fiabilité et la précision des compteurs. Ils sont également plus sensibles aux variations de débits et moins susceptibles aux impacts thermiques. De manière globale, ils offrent une précision supérieure tout au long de leur durée de vie et une meilleure conformité réglementaire.

Qui plus est, les compteurs iPERL fournissent des communications bidirectionnelles via le réseau Sensus FlexNet. Le système IAC communique avec les émetteurs-récepteurs radio SmartPoint qui sont installés sur les pavés tactiles externes des compteurs. Le système recueille puis transmet les données de consommation de l’eau à une unité centrale dans les bureaux de KWD plusieurs fois par jour, ce qui élimine le besoin de dépêcher une personne pour obtenir les lectures des compteurs. Les données recueillies comprennent la consommation, les diagnostics et les mesures de l’état.

KWD a commencé à évaluer les technologies disponibles pour les lectures automatisées il y a environ quatre ans, explique Jeff LaCasse, directeur général. « Nous nous sommes tout d’abord intéressés aux systèmes véhiculés de lecture radiodiffusée qui sont utilisés par certains services publics majeurs de l’eau, mais ces systèmes nécessitaient tout de même le déplacement en voiture de personnes à proximité de chaque structure dotée de compteurs et la collecte de données sur un ordinateur portable à l’aide d’un signal radio. Le système Sensus FlexNet nous offre une solution plus rapide et plus simple pour recueillir davantage de données, et transmet automatiquement les informations vers notre base de données KWD. Par ailleurs, les réseaux peuvent couvrir l’ensemble de notre territoire avec trois transmetteurs seulement, ce qui permet de contrôler les coûts induits par le système », indique M. LaCasse.

En l’espace de neuf mois, deux collecteurs de station de base et plus de 3 000 transmetteurs terminaux ont été installés. La troisième station de base devrait entrer en service d’ici 2012.

Résultats

KWD a commencé à constater des améliorations au niveau du service client et de l’efficacité opérationnelle juste après le début des lectures quotidiennes des compteurs sur les compteurs existants dotés de terminaux fixes connectés au réseau. Au lieu d’effectuer une surveillance chaque trimestre via des lectures manuelles des compteurs et des évaluations, chaque appareil FlexNet transmet les données des compteurs plusieurs fois par jour vers le système informatisé de KWD, qui est programmé pour émettre un signal d’alerte dès lors que la consommation d’eau est élevée ou anormale. Grâce à une visibilité automatisée des problèmes potentiels, KWD peut identifier les fuites, les problèmes de refoulement ou les altérations des compteurs et aider les clients à diminuer le gaspillage des ressources en eau, les charges excessives et les dégâts matériels potentiels.

À titre d’exemple, explique Mike O’Brien, directeur du service client de KWD, un client a soudainement consommé un volume excessif d’eau chez lui. « Avant de disposer du système IAC, nous n’aurions pas su ce qu’il se passait », explique M. O’Brien, « mais grâce à ce système, nous avons été alertés des données de consommation horaire anormales, et cela nous a permis d’établir que le client avait une fuite au niveau de ses toilettes, qui a entraîné la perte de milliers de litres d’eau ».

En ce qui concerne les opérations, le système IAC a permis de réduire les besoins en termes de transport et de main-d’œuvre. « La suppression des véhicules requis pour effectuer les lectures manuelles des compteurs va nous aider à amortir le coût du système », ajoute M. LaCasse. « Par ailleurs, comme nous n’aurons plus à effectuer la lecture des compteurs, nous allons pouvoir affecter la personne actuellement en charge de la lecture des compteurs à un poste différent grâce au programme de départ à la retraite. »

KWD peut à présent réaliser les tâches liées au service depuis ses bureaux, comme les lectures des compteurs nécessaires pour les transferts de propriétés et les changements de résidents, plutôt que d’avoir à réaliser des visites chronophages sur place.

Le système IAC a également exercé un impact positif sur un grand nombre de domaines au-delà du service client et des opérations. À titre d’exemple, le fait de ne plus avoir à disposer d’un parc de véhicules dédiés à la lecture des compteurs réduit la consommation de carburant et l’empreinte carbone de KWD. Du point de vue de la gestion des risques, le système IAC élimine efficacement les risques pour la sécurité inhérents à la lecture physique des compteurs, qui induit un risque élevé de blessures.

Réaction des clients

La réaction générale du public a été positive, notamment parce que les représentants de KWD ont expliqué en détail les étapes du projet et les avantages aux clients. Ils ont également répondu aux problèmes de confidentialité en expliquant que le réseau de Sensus recueille uniquement les données de consommation de l’eau et transmet ces données directement depuis chaque terminal à la base de données KWD. La plupart du temps, le système IAC est « en veille », jusqu’à ce que l’ordinateur de KWD déclenche une lecture, qui survient généralement quatre fois par jour pendant une durée très limitée. La transmission des données depuis chaque terminal vers la base de données de KWD est effectuée en un clin d’œil, à raison de quelques millisecondes (très exactement 0,04 seconde).

KWD offre aux clients la possibilités de continuer à effectuer les lectures manuelles s’ils ne souhaitent pas passer au nouveau système. Néanmoins, sur les 3 000 sites d’installation à ce jour, seuls sept utilisateurs finaux ont choisi de ne pas opter pour le nouveau système, ce qui illustre parfaitement bien l’adoption du nouveau système amélioré par les clients.

Conclusion

Le remplacement des lectures manuelles trimestrielles des compteurs par des lectures automatisées et quotidiennes permet au district de l’eau de Kennebec de s’affirmer comme un gestionnaire plus efficace des ressources et de la consommation des utilisateurs finaux. L’adoption des compteurs iPERL stimule le volume de renseignements recueillis par le réseau et aide KWD à répondre aux exigences réglementaires attendues concernant les matériaux qui composent les compteurs.

Depuis plus d’un siècle, KWD applique des mesures proactives pour garantir le meilleur service possible à ses clients et gérer ses opérations de manière professionnelle et efficace. La transition vers un réseau de communication bidirectionnelle permet la collecte efficace et opportune des données de consommation de l’eau et fournira de précieux renseignements sur les possibilités d’améliorations futures pour cette organisation historique.

Télécharger le PDF

Please select your preferred language:

English Deutsch Français 日本語 Español 简体中文